Flûte, cor, basson, violon et alto : un point commun ?

Si vous observez un de ces instrumentistes, il y a de fortes chances pour que vous puissiez voir un net déséquilibre entre les 2 épaules. L’épaule droite est nettement en arrière par rapport à l’épaule gauche, parfois plus haute, le plus souvent plus basse. Cet état de fait n’est pas sans conséquences et peut être facilement compensé….

Ces instruments ont un point commun : ils ne se portent pas de façon symétrique, et imposent un appui buccal ou mentonnier provoquant un point fixe haut. Cette asymétrie, qui se compense le plus souvent au niveau des mains et des épaules, devrait, dans la réalité, se construire au niveau de la tête et du cou.  Lire la suite

Respiration du musicien : essayez l’application gratuite Respirelax

Vous voulez canaliser votre trac avant une prestation ou tout simplement, vous mettre en condition ?  Vous jouez d’un instrument à vent et vous vous sentez fatigué après les répétitions ? Vous cherchez plus simplement à vous détendre ou à évacuer une émotion négative ?

Je vous conseille alors, si vous avez un iphone ou un ipad, de télécharger l’application gratuite Respirelax, développée avec des médecins Lire la suite

Trac du musicien : 10 idées reçues à combattre

1. Un bon musicien n’a pas le trac

Se mettre ce genre d’idées en tête vous incite à masquer votre trac pour ne pas qu’il se voie : vous avez peur de montrer votre peur et vous entrez dans un cercle vicieux. Evitez de vous mettre encore plus la pression : acceptez votre  tract. Et pensez à Jacques Brel, cet immense interprète, qui était malade avant chaque concert : même les meilleurs ont le  trac.

2. Le trac, ça passe avec les années

J’accompagne des musiciens chevronnés qui jouent en orchestre symphonique depuis plus de 20 ans et ils ont le trac, eux aussi. Lire la suite

Trompette et cuivres : on laisse tomber le masque !

Comment épargner ses lèvres quand on joue de la trompette ou d’un autre cuivre, sachant qu’ils exigent de la puissance et du débit d’air et sollicitent violemment les lèvres ? En effectuant le travail respiratoire à partir des muscles de la respiration, plutôt qu’au niveau du fameux « masque ». Lire la suite

Violonistes, apprenez à jouer vers l’avant

Le violoniste dispose d’une grande liberté de mouvement avec l’instrument et sur l’instrument. Le risque, c’est que cette liberté, synonyme d’instabilité, incite finalement à se figer. En portant le corps vers l’avant, en utilisant les omoplates et en travaillant sa respiration (oui oui !), l’interprète évite cet écueil et installe une mobilité de l’ensemble du corps. Lire la suite