Syndrome de surmenage, dystonie de fonction : les pathologies graves du musicien

Je n’aime pas jouer les alarmistes. Mais les musiciens professionnels peuvent être confrontés à deux pathologies lourdes qui au pire, mettront leur carrière en péril : le syndrome de surmenage et la dystonie de fonction.

Ce sont les cas les plus difficiles à soigner. Il faut des mois voire des années pour en guérir et tout le monde ne guérit pas, en particulier les musiciens qui se sont obstinés à jouer malgré la douleur. Aussi, un conseil : consultez dès les premiers signes alarmants ! Plus le problème est pris en charge rapidement, plus les chances de guérison sont importantes.

 Syndrome de surmenage : le muscle en contracture permanente

Le syndrome de surmenage, souvent confondu avec la tendinite parce que très proche, est un ensemble de troubles dû à la répétition d’efforts intenses dépassant les possibilités de l’organisme. Chez les musiciens, la zone du corps la plus touchée est l’avant-bras. Il se manifeste d’abord par une douleur systématique lors de la pratique de l’instrument, parfois si forte qu’il devient impossible de jouer. Dans les cas sévères, cette douleur est permanente et perturbe les gestes de la vie quotidienne.

Le syndrome de surmenage est avant tout un problème musculaire : le muscle finit par s’installer en contracture permanente, et il faut au moins plusieurs mois pour la résoudre. Le traitement médical doit impérativement être complété par une rééducation du geste musical, l’objectif étant de réaliser ce geste en « partageant le travail » avec d’autres muscles.

 Dystonie de fonction : quand le cerveau dit non

La dystonie de fonction, plus rare que le syndrome de surmenage, est une pathologie du système nerveux central : elle se caractérise par des mouvements involontaires, toujours les mêmes, déclenchés par un acte répétitif bien déterminé.

Exemple : le musicien ne parvient plus à commander le mouvement d’un doigt, qui reste immobile ou se replie sur lui-même mais ne vient pas au contact de la touche ou de la corde ; il échappe à la volonté de son propriétaire. En revanche, le doigt fonctionne normalement dans les autres activités de la vie courante.

Si le musicien s’obstine à travailler et à vouloir faire « marcher » le doigt récalcitrant, la dystonie peut s’étendre aux autres doigts : la seule solution raisonnable est d’arrêter de jouer. Il existe aussi des dystonies des lèvres qui peuvent atteindre les instrumentistes à vent.

La maladie n’a pas encore d’explication scientifique satisfaisante. Ce qu’on sait, c’est qu’elle constitue une réponse du cerveau à une surcharge de travail musculaire et/ou à la mauvaise utilisation répétée d’un ou de plusieurs muscles. Elle apparaît souvent dans un contexte de stress important.

La rééducation, basée là encore sur un changement de gestuelle, est longue et connait des échecs. La rapidité de la prise en charge par des thérapeutes spécialisés améliore le pronostic.

35 réflexions au sujet de « Syndrome de surmenage, dystonie de fonction : les pathologies graves du musicien »

  1. Je suis atteint d’ une dystonie de fonction que j arrive peu ou prou a gérer depuis 20 ans a l orchestre de Nice
    Récemment j ai quasi retrouve mes sensations et je pense pouvoir aider mes semblables
    Je suis hautboiste

    • Je suis saxophoniste et je suis aussi atteint d’une dystonie de fonction. Depuis sept mois environ j’ai beaucoup de difficulté à jouer avec l’ auriculaire et l’annulaire de la main gauche. J’ai depuis ce temps rencontré divers intervenants tels, une fasciathérapeute, une eutoniste, un acuponcteur, une physiotérapeute et mon problème demeure toujours aussi présent.
      Je me demandais s’il y avait une façon de procéder afin de retrouver la facilité initiale dont je disposais avant de subir ce trouble qui gâche ma vie de musicien professionnel.

      • Il est nécessaire de modifier de façon très précise le geste musical à l’instrument de votre main. C’est la seule rééducation efficace que je connaisse.
        La première démarche à effectuer est de préciser où est le déséquilibre musculaire ; il peut être dans le pouce, dans le poignet, dans l’ensemble du bras. C’est une observation très fine de votre gestuelle à l’instrument qui permet de comprendre ce déséquilibre.
        Ensuite, et seulement ensuite, il devient possible de corriger les positions et les gestes sources de tension et créateurs de mouvements anormaux .
        Marie-Christine Mathieu

        • merci beaucoup pour votre réponse. Vous semblez travailler seule à votre rééducation. Avez-vous rencontré un spécialiste qui vous aide dans votre démarche. Est-ce que l’acuponcture est un bon choix?

    • Bonjour,
      ayant fait du saxophone pendant 9 ans et de la saisie informatique pendant 14 ans, je suis atteinte d une dystonie de fonction. J ai une 1ère injection de toxine butylique qui est le seul traitement apparement. Comme la dose n était pas assez forte je refais une injection à dose plus forte. Mais pour m aider quelqu’un pourrait il me donner quelques gestes à faire pour aider à se rétablit. Mon kiné je connait pas trop le problème donc je ne suis pas sûr qu’ il m aide réellement. Merci

    • bonjour

      je suis guitariste et dystonique de la main droite depuis 10 ans maintenant .
      je vienxs d ‘aller voir un specialiste a londres qui s’appelle joaquin farias , c’etait tres interessant , mais au final je me retrouve chez moi avec le meme probleme !
      si tu as qq tuyaux ce ne serait pas de refus
      merci a toi

  2. bonjour je suis batteur j’ai une dystonie depuis 2001 suite a un désir d’amélioration étant autodidacte j’ai joué comme un brute pendant des années surtout sur la caisse claire avec la main gauche quand je me suis rendue compte mais trop tard que je ne pouvais pas utiliser mon poignet correctement en observant d’autres batteurs, mon poignet gauche était complètement raide, donc fin 2000 je décide de l’assouplir, j’essaie de faire les mêmes mouvements que la main droite mais quasiment impossible alors je force et je force et petit a petit j’ai de plus en plus de contraction et fin janvier 2001 c’était fini dés que je prenais une baguette tout mon bras ma main se contractai involontairement ma main gauche se retrouvai a hauteur de mon visage du coté droit et le tout restai figé avec impossibilité de faire aucun mouvement tant que je tenais la baguette, je savais que c’était de ma faute. il est tard je reviendrai écrire la suite.

    • Bonjour,
      Un grand merci pour votre témoignage.
      Il me semble important de revenir sur un point : ce n’est pas de votre faute, mais lié à une non-connaissance, c’est à dire une ignorance. Vous avez, à l’époque, fait ce qui vous semblait juste, sans savoir que votre façon de faire pouvait être dangereuse. Nombre de musiciens font de la même façon que vous, mais vous l’avez « trop bien fait »parce-que vous aviez une forte volonté.
      D’où l’importance de l’information et de la formation sur ces sujets auprès des musiciens. Pas pour faire peur, mais pour faciliter la prise de conscience des gestes efficients et non pathogènes. Des gestes sources d’une bonne musicalité et de beaucoup de plaisir à tous les niveaux.
      Quand vous avez le courage, écrivez la suite…
      A bientôt.
      Marie-Christine Mathieu

  3. J’ai trouvé qq chose d’efficace.
    (Je suis guitariste, souffrant parfois de dystonie de fonction)

    Au départ, c’était juste pour des crampes après concert (souvent aux pieds !) dûes apparemment à une déshydratation, bien que je boive pas mal d’eau sur scène, parce qu’on se retrouve souvent à 40°C pendant plusieurs heures, dans une atmosphère très sèche.
    Dautre part, à force de jouer, l’index de la main sur la touche (qui travaille beaucoup) restait parfois bloqué (dystonie de fonction) et je continuais tant bien que mal avec les autres doigts.
    La force revenait parfois au morceau suivant, en modifiant le travail de ce doigt, quand c’était possible…
    Un sportif m’a conseillé de boire de la St Y…e, eau très salée, ce qui permet au corps de mieux garder l’eau (comme les pastilles de sel dans le désert). Ca marche très bien.
    C’est-à-dire que ça marche pour les crampes et aussi (c’est pour ça que j’écris ce commentaire ici) pour la dystonie de fonction !!!
    Chaque fois que j’ai pensé à prendre cette eau salée avant et pendant le concert, je n’ai plus ressenti ce pb.
    Le violoniste avec qui je travaille a résolu le même pb de la meme façon…

    Même si ça ne parait pas très sérieux our le corps médical, je suggère à tout le monde d’essayer.

  4. Bonjour , je suis guitariste et j’ai été atteint de deux dystonies de fonction (une à chaque main , au niveau de l’auriculaire) il y a environ six ans . J’ai réussi à récupérer ma main gauche (la moins atteinte) en 3 ans grâce à la rééducation mise au point par Philippe Chamagne , mais je n’ai pas encore réussi à récupérer la main droite .Je peux cependant jouer à trois doigts au lieu de quatre. Ce mini témoignage a pour but de montrer que les choses peuvent quand même s’améliorer .

  5. Je suis guitariste, j’ai commencé à développer une dystonie de fonction de la main droite à la fin de l’enregistrement d’un CD fin 2011. Après mainte et mainte examens, on est arrivé à la conclusion que je souffrais d’une dystonie de fonction. J’ai été très mal pris en charge par différents médecin et kiné, je suis passé à un demi doigt du suicide… Maintenant je me fait suivre à Bordeaux, j’ai l’impression de faire des progrès infimes mais visible tout de même, c’est réconfortant car au début je ne pouvais plus du tout jouer. La reprise de septembre est difficile, j’ai l’impression de stagner à nouveau…

  6. Bonsoir,
    Je suis accordéonniste et je souffre d’un dysfonctionnement musculaire qui aurait pu finir en dystonie de fonction. Je suis allé sur paris à la clinique des musiciens et je suis actuellement à la kine des musiciens chez coralie cousin.
    Ça fait 1 an que je suis suivi et les progrés se font déjà sentir.
    je vous souhaite bon courage ds cette épreuve difficile à vivre pour un musicien.

    • tu dois avoir de l’argent a lui donné car je me suis fais gentiment jeté je suis avec une cmu et donc pas de coralie cousin pour moi donc quand tu souffre d’une dystonie de fonction il faut etre riche pas de bras pas de chocolat

      • Slt,
        c’est vrai que cela n’est pas donné mais aujourd’hui elle m’a sauvé la main !!!
        Et cela n’a pas de prix, j’ai mis 1an et demi à guérir d’une dystonie de fonction de la main droite et depuis une semaine je suis guéri et je pense n’avoir jamais eu une main aussi solide et des doigts aussi indépendants. Je peux même faire des trilles avec le 4ème et le 5ème doigts chose que je ne faisant pas avant même d’être atteint de ce problème qui touchait l’index et le majeur. J’ai appris tellement de chose sur le fonctionnement de la main et de la posture que je suis même content d’être passée par cette èpreuve difficile qu’un musicien peut rencontrer ds sa carrière. Si je peux t’aider n’hésite pas à rentrer en contact avec moi car j’ai compris comment fonctionnent les doigts sur un instrument.
        Courage à toi car c’est une pèriode difficile à traverser mais sache qu’on en guérie et on devient même meilleur après la guérison.
        Jérôme

        • je suis pianiste et j’ai également un problème d’articulation mais gauche avec le 4ème et 5 ème doigt qui refusent les trilles et les mvts rapides ! je viens de faire un test très simple : sur la table je fais une trille avec 4ème et 5ème doigt main droite j’obtiens un son solide avec un bon équilibre de la main ! Il en est tout autre av avec la main gauche ! zero impact donc zero son doigts mous articulation nulle ! Est ce cela la dystonie ????? Et quel est le spécialiste de la main à voir ???????? maeciiiiii de me répondre ça me déprime grave car la musique est toute ma vie !

          • bonsoir,
            il ne s’agit pas forcément d’une dystonie de fonction, comme vous le décrivez cela peut etre un déficit de structure dans la posture de la main voir meme du membre supérieur.
            il ne faut pas oublier que les 4è et 5è doigts de la main constituent ce que l’on appelle « la main de force », mais cette force n’est rien sans de solides points fixes garantis par une posture efficiente. Cela parait compliqué, surtout à distance via le net, mais il existe certainement une solution à votre probleme!
            je vous recommande de consulter un professionnel formé spécifiquement aux problématiques des musiciens, vous trouverez une liste des ceux-ci en consultant le site de Marie-Christine Mathieu intelligencedumouvement.fr
            ne perdez pas espoir!
            Arnaud Creusot, kinésithérapeute des musiciens.

  7. Bonjour,
    je suis batteur et j’ai une dystonie de fonction de la main gauche depuis 6 ans environ. Le problème est apparu après avoir passé 2 ans dans une école de musique, où je pense avoir eu une mauvaise pratique musicale, me focalisant sur des exercices de vitesse à la caisse claire. Je pense que le problème est apparu petit à petit. J’ai bien constaté que quelque chose n’allait pas à un moment donné, mais j’ai d’abord pensé à une incapacité technique de ma part, comme si je ne pouvais plus progresser, parce que limité techniquement. J’ai joué pendant 3 ans comme ça, en ne comprenant pas ce qui m’arrivait et un jour quelqu’un m’a parlé de la crampe du musicien.
    J’ai consulté un médecin spécialiste de la musique à Lyon, il m’a fait faire 3 bilans : 1 concernant la mâchoire, 1 autre pour les pieds et 1 bilan oculaire, mais rien n’y fait la dystonie est toujours là. Quelqu’un connait-il un spécialiste, un kiné…en tout cas une personne compétente (ayant éventuellement fait ses preuves pour traiter ce type de problème) dans la région lyonnaise ?
    D’avance merci.

    • bonjour Thibaut,
      votre probleme nécessite une analyse posturale et biomécanique du geste précise lorsque vous jouez, ceci afin de déterminer quelles sont les sources de votre probleme.
      certes, une analyse et correction en posturologie (dents, yeux et pieds) peut etre intéressante, mais il est indispensable d’analyser et de corriger ce qui se passe en dynamique c’est à dire EN JOUANT.
      pour cela je vous recommande le site de Marie Christine Mathieu intelligencedumouvenment.fr ou vous trouverez dans l’annuaire tous les professionnels formés et spécialisés dans ce domaine.
      dans votre région il y a Xavier Mallamaci, kinésithérapeute des musiciens.
      En tous cas, ne désespérez pas, je suis sur qu’il existe une solution à votre probleme!
      Arnaud Creusot, kinésithérapeute.

  8. bonjour,
    Je ne suis pas musicienne et pourtant je souffre d’une dystonie de fonction, qui m’a été diagnostiqué il y a maintenant 6 ans, plusieurs signes comme le syndrome de canal carpien, le nerf cubital, le rond pronateur ou j’ai été opéré, sans succès toujours autant de douleur et maintenant les choses qui me tombe des mains sans que je puisse me rendre compte, traitement sans succès. Aucun docteur ne dit la même chose,une dit que c’est une fibromyalgie et l’autre une dystonie comment puis-je savoir dont ce que je souffre merci de me donner des informations je vous remercie la sécurité sociale rejette mes demande de reconnaissance.

    • Bonjour,

      Malheureusement, trop souvent le côté fonctionnel est laissé de côté. Les tests médicaux (EMG…) sont effectués en immobilité. Lorsqu’ils sont négatifs, ça ne veut pas dire qu’il n’y a rien. Ca veut dire qu’il n’y a rien de grave. C’est précisément là qu’il faut agir.
      Je ne sais pas quel travail vous faites, mais une analyse et correction de vos gestes et postures pourrait vous aider.
      Je vous encourage à consulter un spécialiste. Pour cela je vous recommande le site de Marie Christine Mathieu intelligencedumouvenment.fr ou vous trouverez dans l’annuaire tous les professionnels formés et spécialisés dans ce domaine. Précisez aux kinésithérapeutes que même si vous n’êtes pas musicienne vous souhaitez un bilan postural complet et une correction des gestes fonctionnels.

      Marie Bence, ostéopathe des musiciens

  9. Bonjour,

    ma fille (11 ans) se plaint de douleurs au pouce après la pratique de son instrument (violon alto).
    Après 15 jours d’arrêt la douleur est toujours présente, les médecins ne trouvent rien et préconisent du repos.
    Ma fille étant au conservatoire de Pau en CHAM et ayant beaucoup d ‘échéances pourriez vous m ‘indiquez les médecins spécialistes dans les pathologies des musiciens les plus proches des Pyrénées atlantique (PAU 64000).

    Cordialement

    Mr SAENZ

    • bonjour monsieur Saenz,
      en effet ces douleurs ne sont pas à prendre à la légère, il n’est pas normal d’avoir mal en jouant.
      le repos peut tout à fait réduire la douleur, mais les mêmes causes produisant les mêmes effets, il est à parier que les douleurs reviendront dès la reprise de l’instrument. Il est donc indispensable de déterminer la (les) causes de cette douleur par une analyse précise des gestes en jouant, cette analyse ne peut être faite que par un professionnel de santé formé.
      vous en trouverez la liste dans l’annuaire du site intelligencedumouvement.fr
      Aussi, il est possible que votre fille n’ai pas acquis son tonus postural (en général après l’age de 12 ans), peut être que son professeur pourrait l’aider.
      j’espère avoir pu vous aider.
      Arnaud Creusot

  10. Bonjour à tous,
    Je suis sortie de ma dystonie de fonction l’année dernière. Je suis accordéoniste. Les troubles au niveau de ma main sont apparus, il y a 10 ans. Je sentais quelque-chose d’anormale ds ma main mais je croyais en perdre techniquement. Je me suis mis à travailler pour retrouver ma technique qui baissait légèrement. Et il y a 5 ans mes doigts se sont tétanisés sur un trait technique qui ne me posait aucun souci avant. Je me suis aperçu que je ne pouvais plus faire de trille entre l’index et le majeur. J’ai passé tous les tests neurologiques mais tout était bon. Je suis allé chez coralie Cousin sur paris et j’ai mis 2 ans et demi à sortir de cette spirale infernale. Ce fut un vrai parcours du combattant car il aurait fallu que j’arrête de jouer mes morceaux à un tempo supérieur à 100. Au dessus de 100, le cerveau passe en mode automatique et on replonge avec tous nos defauts (mauvaise posture des omoplates, de la main, etc….). Ma main a été déstabiliser en début d’année par l’achat d’un accordéon numérique. Le toucher de cette instrument était complètement différent de mon accordéon. Heureusement j’ai réussi à tout stabiliser grâce à mes connaissances acquises depuis ses 4 dernières années avec coralie cousin et mon travail personnel pour comprendre le fonctionnement d’une main de musicien et pouvoit sortir vainqueur de cette maladie qui est désastreuse musicalement et psychologiquement pour un musicien. Mon but ds les jours à venir est de faire une vidéo explicative de tous ce que j’ai pu apprendre et de tout ce que j’ai pu comprendre et ressentir grâce à mon travail personnel et celles des kinés que j’ai pu rencontrer pour guérir. Je suis passé par la clinisue des musiciens,ensuite 2 ans et demi chez Corali Cousin, une conférence à paris avec marc papillon et rencontré dernièrement le plus grand spécialiste allemand de la main qui m’a confirmé qu’il ne voyait plus de defaut sur ma main. J’espère que ce message va rassurer les musiciens atteints par cette maladie qu ‘il est possible de sortir et de guérir de la dystonie. C’est un travail long mais qui mérite d’être vécu car on en sort encore plus fort et une connaissance de la main que l’on ne connaissait même pas !!!
    Bon courage à tous et courage car on peut tous guerir. Le secret ( il faut du courage, de la volonté et beaucoup de patience)

    • Bonjour Martin,
      Votre témoignage nous rappelle bien à quel point la prise en charge de cette pathologie parfois très lourde de conséquences demande du temps et de la persévérance, et donc du courage, de la patience et de la ténacité pour celui qui en est atteint.
      Malheureusement, il n’existe pas de lieu ou de « recette miracle » à cette pathologie qui demande une analyse et un traitement adapté à chaque musicien, j’en fait régulièrement l’expérience dans ma pratique de kiné des musiciens.
      Heureusement il existe des solutions et comme vous le soulignez dans votre témoignage, il est indispensable de se rapprocher de professionnels de la santé compétents et formés spécifiquement aux problématiques des musiciens.
      J’en profite pour rappeler à tous que nous avons mis en place un réseau de kinés formés spécifiquement pour les musiciens, vous trouverez leurs coordonnées sur ce lien:
      http://intelligencedumouvement.fr/images/stories/liste%20kines%20reseau%20musiciens.pdf

      et bravo pour votre courage et votre persévérance !
      Arnaud Creusot

  11. Bonsoir,
    je suis pianiste, gauchère, et je souffre depuis 6 ans de deux dystonies : l’une à la main gauche à l’écriture (crampe de l’écrivain) et l’autre à la main droite au piano (dystonie du musicien). J’ai travaillé avec Coralie Cousin pendant un an, avec Laurent Boullet à Berlin et Paris pendant un an et demi et maintenant je suis suivie à la clinique du musicien (cabinet fondé par Philippe Champagne) par Isabelle Campion. Malgré tout ce travail je n’ai pas d’amélioration. Je suis découragée et déstabilisée dans ma vie car j’a vais l’habitude de passer plusieurs heures par jour au piano, et actuellement je ne peux plus jouer du tout.
    J’aimerais rencontrer d’autres musiciens souffrant ou ayant souffert de dystonie afin d’échanger et de se soutenir car c’est très dur à vivre, on se sent très seul et incompris même de nos proches.
    Donc si vous habitez Paris, on pourrait créer une rencontre.
    Merci, et bon courage à tous et toutes

    • Bonsoir Martine,
      Votre exemple illustre parfaitement les conséquences que peuvent avoir une dystonie de fonction chez le musicien.
      Cette pathologie est souvent peu ou pas comprise du tout par l’entourage du musicien, et même parfois par les professionnels de santé.
      Le musicien peut alors se retrouver désemparé et seul.
      C’est pourquoi il est indispensable de s’entourer de professionnels formés spécifiquement aux problématiques des musiciens pour bénéficier d’un traitement véritablement sur mesure.
      Nous avons mis en place un réseau international de thérapeutes:
      http://intelligencedumouvement.fr/images/stories/liste%20kines%20reseau%20musiciens.pdf
      N’hésitez pas à demander de l’aide.
      En vous souhaitant tout le courage qui vous est nécessaire,
      Arnaud Creusot

    • Bonsoir Martine ,
      Je suis saxophoniste depuis longue date .j’ai commencé mes études par la clarinette dans les conservatoires de Hongrie .aujourd’hui je souffre de la même chose que toi .
      Dystonie de fonction .
      Je n’habite pas à Paris ,mais si tu veux qu’on échange par mail ou par téléphone , je serai ravi de te raconter mes expérience et les progrès que j’ai pu faire depuis le début de cette maladie .
      Cordialement Attila Turi

    • Bonsoir Martine,

      Je tombe sur votre message par hasard ; je suis atteint d’une dystonie de la main droite depuis 16 ans ; j’ai 36 ans ; à 20 ans ma vie au piano s’est effondrée. Malgré des soins entrepris dans les mêmes structures, kiné de la main, médecine des arts etc, aucune amélioration n’a eu lieu ; j’ai dû me résigner et changer de vie. 4 ans après je me suis mis à apprendre l’orgue tout seul ; et je me suis rendu compte que c’est un instrument compatible avec mon handicap car il est plus lent que le piano. Aujourd’hui, j’ai abattu la moitié de l’oeuvre de Bach (500 pages) et aussi pas mal de répertoire romantique. Tout ne m’est pas accessible mais je peux donner des concerts et je m’investis tous les dimanches dans ma paroisse. Si je peux vous donner un conseil c’est de ne pas désespérer déjà. Essayez de trouver un répertoire adapté (cherchez du côté de Bach, faites de l’analyse si possible), vous n’imaginez pas à quel point on peut trouver des solutions pour faire « exploser » sa progression sur d’autres choses. Il y a un processus de résilience qui se met en place et Dieu est là ! Moi-même je ne désespère pas de retrouver un jour ma main, c’est un rêve que seul Dieu saurait combler. Courage ! Louis

  12. Bonsoir Martine, je suis désolé pour votre situation. Si tout ce que vous avez essayé ne vous aide pas vous pouvez essayer aussi en dernier recours la rééducation Taubman. La plupart des pianistes qui étudient cette approche ont réussi à sortir de la dystonie. Malheureusement la plupart des professeures habitent en Amérique, mais de fois ils font des séminaires en Europe et vous pouvez aussi prendre des cours via Skype. Les professeurs de piano spécialisés dans cette rééducation ne sont pas kinésithérapeutes mais ils connaissent très bien les mouvements ergonomiques très spécifiques appliqués au piano et la technique a tous niveaux. Bon chance.

  13. Bonjour,

    Je suis violoniste étudiante, j’ai 25 ans et j’ai dû arrêter mes études et ma passion l’an dernier car je souffre depuis 2 ans d’une douleur intense à l’index dû à trop de corne. J’ai limé la corne et fait tout ce que j’ai pu mais elle revient toujours alors que je ne joue pas! J’ai autant mal avec ou sans corne car c’est en dessus que ça fait mal. J’ai été voir de nombreux dermatologues, chirurgiens de la main et un acupuncteur et ils m’ont tous dit qu’en trois mois ça guérirait ou que dans tant de temps ce sera fini. Voilà maintenant un an que je ne fais rien et que je ne joue plus et j’ai toujours autant mal lorsque j’appuie légèrement sur mon index qui n’ai d’ailleurs pas le même aspect que les autres doigt car il est blanc au bout. J’ai consulté de nombreux sites internet depuis deux ans et il n’y a rien sur le sujet. De plus je ne souhaite pas changer de métier car je ne trouve rien d’assez épanouissant et j’ai peur d’avoir toujours ce regret du violon. Je n’ai donc plus de vie professionnelle et je ne sais pas comment gérer ce problème qui m’empêche de dormir depuis longtemps. Merci pour votre aide

  14. Bonjour,
    Je suis pianiste et atteinte d’un syndrome de surmenage des deux avant-bras depuis sept mois. Je suis suivie à la clinique du musicien mais peine vraiment à me remettre. Est ce que quelqu’un aurait vécu cette situation et pourrait en parler?
    Merci

    • Bonjour Florenty,
      tout d’abord merci de l’intérêt que vous portez à ce blog.
      Ensuite, le surmenage des muscles de l’avant-bras est un symptôme que je rencontre très souvent chez mes patients pianistes. Comme le nom l’indique, ce symptôme est lié à un travail excessif les muscles, et le plus important à mon avis est d’en déterminer la cause, sinon ce problème risque d’évoluer vers la chronicité et vers d’autres pathologies plus grave.
      Chez tous les patients que j’ai traité les causes étaient différentes pour chacun, il n’est donc pas possible de proposer une « recette » ou un « remède miracle », par contre une analyse posturale et gestuelle précise a toujours été un gage de réussite dans la détermination des causes du surmenage musculaire, donc dans son traitement…
      Ne vous découragez pas!
      Si vous avez besoin d’aide n’hésitez pas à nous contacter:
      http://intelligencedumouvement.fr/images/stories/liste%20kines%20reseau%20musiciens.pdf

      Arnaud Creusot
      creusotarnaud@gmail.com

  15. Bonjour à tous,
    j’ai stabilisé ma main droite depuis 2 ans et demi. J’ai souffert d’une dystonie de fonction qui commencait à s’installer entre mon index et mon majeur. J’ai été suivi par Coralie Cousin sur Paris pendant 2 ans. Il faut tout d’abord avoir une bonne posture qui m’a été corrigée par Coralie.En parallèle, j’ai pratiqué le Qi Gong et je me suis aperçu que la marche à pieds et les doigts de la main (index,majeur, l’auriculaire et l’annulaire) fonctionnent de la même façon. Essayez de marcher et voyez ce qui ce passe. Vous êtes sur le pieds Droit (le pieds droit est donc en appuie sur le sol avec suffisamment de muscle mais pas trop pour maintenir l’équilibre de votre corps), Avancez le pieds gauche (voyez comme votre jambe gauche est souple et détendue) et dés que votre pieds gauche touche le sol, vous devez sentir que votre jambe droite se détend naturellement alors que votre jambe gauche s’ancre ds le sol et ainsi de suite. Pour les doigts de la main, j’ai compris que c’était la même chose (Sauf pour le pouce qui est un doigt à part). Vous posez votre index sur une des touches du clavier. Quand votre index rentre en contact avec la touche, sentez les capteurs sensitifs de votre doigt qui va vous signaler que celui-ci entre en contact avec la touche ce qui va déclencher la détente ds les autres doigts. une fois que l’index est en appui sur la touche avec une force modéré (maintien de la touche environ 50Grammes) poser votre Majeur sur une autre touche et dés que celui-ci rentre en contact avec la touche la tension de l’index doit se relacher et ainsi de suite. Prenez le temps d’analyser ce qui se passe quand vous marchez et je peux vous dire que j’ai guérie grâce à ça !!!
    Il faut travailler ça souplesse et surtout pas  » muscler ses doigts « .
    Si votre main gauche n’est pas touché, vous pouvez vous en servir de guide aussi.
    Voilà toutes les pistes qui m’ont permis de sortir de ce mauvais moment. J’ai mis 2 ans pour sortir de ce dysfonctionnement musculaire. Vous pouvez le faire aussi alors courage et je peux vous certifier que cela en vos la peine 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *