Guitaristes classiques : des conseils pour améliorer votre posture

Les guitaristes classiques, comme tous les musiciens, adoptent parfois une posture inadaptée qui les gêne pour jouer et peut occasionner des douleurs. Exemple récent : ce stage au Pôle supérieur de Lille où j’ai notamment travaillé avec Clovis, un jeune qui se plaignait de douleurs chroniques au cou.

Posture de départ : peu de tonus mais beaucoup de tensions

Guitare classique : exemple de posture à éviter

La posture de Clovis avant correction

Beaucoup de guitaristes se retrouveront dans la position de départ de Clovis. Elle manque de tonus, notamment parce la chaise est trop basse et que les genoux remontent un peu haut : difficile de s’appuyer, de « s’ancrer » dans le sol.

Le regard se porte sur la main gauche et le torse est à la fois penché vers l’avant et tourné vers la gauche : il est vrillé par rapport aux hanches. Les épaules sont décalées, la tête en extension vers la gauche. Voilà pourquoi Clovis a mal au cou : essayez de passer deux heures la tête penchée en avant et tournée sur le côté et vous comprendrez !

On remarque enfin le poignet droit « cassé », courant chez les guitaristes classiques comme chez leurs collègues des musiques actuelles.  Cette position anti-physiologique peut déclencher à très long terme l’une des pathologies les plus graves chez les musiciens, la dystonie de fonction. D’autant que dans ce cas précis, le pouce en forte extension n’arrange rien.

Posture corrigée : le cou et les mains libérés, le tonus retrouvé

Guitare classique : posture adaptée aux contraintes du corps

Clovis a amélioré sa position... et ça se voit

Clovis a commencé par s’installer sur un siège plus haut. Cette fois, les genoux sont plus bas que les hanches, l’appui dans le sol plus facile. Le poids du corps se répartit mieux entre les pieds et les fesses. Le torse se redresse et retrouve son tonus. La respiration se libère, les bras et les mains également : Clovis a senti tout de suite que sa main gauche (qui pourtant reste raide) avait gagné en vélocité.

Autre changement important : le torse n’est plus vrillé. Les épaules sont alignées avec les hanches. La tête n’a plus besoin de tourner autant vers la gauche et Clovis l’a tout de suite remarqué : il n’avait plus mal.

Le pouce droit reste en forte extension mais le poignet droite est nettement moins « cassé ». Nous avons poursuivi l’exercice en travaillant sur la réduction des tensions des mains, qui bien sûr facilite le jeu.

Guitaristes, ce qu’il faut retenir

• Jouez chaque fois que possible sur une chaise à votre taille : c’est la base de votre tonus de posture

• Evitez de vous vriller : épaules et hanches doivent être alignées. Vous respirerez mieux et vous éviterez les douleurs du cou, des cervicales, des trapèzes.

• Attention aux raideurs des mains (perte de vélocité) et plus encore aux poignets cassés, qui peuvent occasionner un jour de très sérieux ennuis.

2 réflexions au sujet de « Guitaristes classiques : des conseils pour améliorer votre posture »

  1. Bonjour,
    pour ma part etant guitariste amateur depuis 25 ans je n’arrive a jouer confortablement que sur un siege plus bas que l’horizontal.La plupart du temps c’est soit sur le canape, soit sur le bord de mon lit.Lorsque mes genoux sont a 90 degres voir plus,j’ai mal au dos (qui se plie) et au cou ce qui m’enpeche de jouer…
    Je sais que c’est le contraire de ce qui est recommande mais si vous avez des conseils je les prendrai volontiers .
    Je precise que je joue uniquement de la guitare sur ma jambe droite,etant droitier .

    Felicitations pour votre site qui est intelligent.

    • Bonjour,

      si vous souffrez du dos en jouant (cervicales et lombaires) dans une position assise haute, c’est certainement par un déficit de tonus postural induit par un positionnement inadapté de vos jambes, de votre bassin et de votre dos.
      L’astuce que vous avez trouvé en jouant dans une position assise très basse ne répond cependant pas à toutes les contraintes. Je vous encourage à travailler sur la question avec un professionnel pour augmenter votre ancrage dans le sol et le positionnement de votre bassin.
      Vous trouverez via ce lien l’ensemble des kinésithérapeutes susceptibles de vous aider en ce sens.
      Très bonne continuation à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *